L’investissement locatif

Un achat au prix juste :

L’investissement immobilier locatif sur le marché secondaire permet de se constituer ou de renforcer un patrimoine immobilier locatif, en bénéficiant de prix attractifs, correspondant à la réalité économique du marché de l’investissement locatif.
Souvent achetés dans le cadre d’opérations de défiscalisation, ces biens immobiliers s’évaluent à la revente non pas grâce aux artifices fiscaux, mais au regard des loyers réellement versés et du rendement global de l’investissement.
 

Des revenus immédiats :

L’achat sur le marché secondaire présente l’intérêt considérable de percevoir dès la signature de l’acte notarié, des revenus locatifs. Comparativement aux acquisitions sur plan (VEFA), pas d’attente ni de surprises sur les perspectives de perception de loyers. Ce sont des résidences en exploitation, vous connaissez l’historique des versements des loyers.
 

Des rendements performants :

Autre intérêt du marché secondaire, les rendements locatifs y sont plus forts que sur le marché du neuf.
Ne bénéficiant plus des mesures d’accompagnement fiscal de type Censi-Bouvard, les solutions de reventes doivent apporter des rendements locatifs performants pour séduire les investisseurs. En conjuguant les évolutions de loyers cumulés, et les corrections économiques sur les prix de reventes, le pourcentage de rendement des biens immobiliers sur le marché secondaire est nettement supérieur aux autres solutions immobilières et aux marchés financiers bancaires
 

L’effet de levier :

Seul l’immobilier permet d’acheter une solution d’investissement en y apportant très peu de fonds propres. Les taux d’intérêts pratiqués depuis quelques années permettent d’obtenir un ratio coût d’emprunt/rendement perçu exceptionnel générant un effet de levier des plus performant.